Alternative Santé - L'Impatient, le mensuel de votre santé au quotidien. Se soigner autrement grâce aux ressources des médecines alternatives et naturelles.
Alternative Santé l'Impatient. Etre responsable de sa santé, prévenir la maladie, se soigner par des médecines douces, alternatives et naturelles médecines alternatives, médecines douces, santé, magazine de santé, journal de santé, Association de soutien au journal alternative santé l'impatient, défense des droits des patients et malades, vaccination, médecine non conventionnelle, environnement
     

 

 

 

 

LE GUIDE DES VACCINATIONS

 

Guide pratique des vaccins
calendrier vaccinal
liste des vaccins
vaccins courants
BCG et tuberculose
tests tuberculiniques
coquelluche
diphtérie
grippe
haemophilus influenzae
hépatite B
oreillons
poliomyélite
rougeole
rubéole
tétanos
les autres vaccins
hépatite A
choléra
fièvre jaune
leptospirose
méningocoque
méningite
pneumocoque
rage
typhoïde
varicelle
vaccins des voyageurs
Les vaccins en question
BCG: imposture !
faillite du BCG
pharmacovigilance
le REVAHB
5 ans d'enquête
on nous cache tout
contre-indications
effets indésirables
alerte au mercure
vaccinovigilance
après un accident
arme à double tranchant
mythes de la protection
Vos droits
porte ouverte aux abus
vaccination obligatoire
répression
vaccinations contestées
les associations
Science et histoire
système immunitaire
préparation des vaccins
lexique
immunité naturelle
les homéopathes
lobbying des labos
Pasteur

 

 

 

ÉPIDÉMIOLOGIE

Les vaccins:
armes à double tranchant

 

 

 

La vaccination est-elle vraiment l’arme miracle qui débarrassera le monde des maladies infectieuses ? Ou l’outil d’une politique de santé qui rend les populations dépendantes du lobby pharmaceutique ?

Depuis la victoire sur la variole, il y a près de vingt ans, le rêve des vaccinateurs est de trouver le vaccin unique qui éliminera en une seule dose tous les microbes et virus pathogènes. Ce rêve, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) essaie, depuis 1975, de le transformer en réalité avec le Programme élargi des vaccinations (PEV), qui vise à vacciner les enfants du monde entier contre six maladies : coqueluche, diphtérie, polio, rougeole, tétanos, tuberculose (BCG).

En moyenne 80 % des enfants de la planète sont vaccinés chaque année contre ces six maladies. Depuis 1998, l’OMS souhaite qu’ils le soient aussi contre la rubéole, les oreillons, l’hépatite B, l’haemophilus, et, dans les pays tropicaux, la fièvre jaune.Les programmes de vaccinations de l’OMS sont modulés selon les continents et les pays. Ainsi, en Europe, le BCG n’y figure pas… même si la France l’utilise. En dépit de ses efforts, le PEV connaît de nombreuses difficultés. Des épidémies éclatent là où on croit les populations vaccinées et protégées. Et si certaines maladies reculent, comme la polio – mais ce n’était pas la maladie la plus répandue –, d’autres continuent à faire des ravages, comme la tuberculose, la rougeole et les maladies diarrhéiques, sans compter les maladies nouvelles comme le sida. Des questions se posent sur la pertinence du programme, même pour les pays pauvres. Il y a trente ans, le célèbre biologiste franco-américain, René Dubos, inventeur du premier antibiotique (la gramicidine) rappelait déjà que les maladies microbiennes reposent sur des processus très complexes et fort mal connus. Dans L’Homme et l’adaptation au milieu (éd. Payot), le Pr Dubos montre comment le déclin des maladies infectieuses a commencé bien avant les progrès médicaux, avec l’amélioration du niveau de vie. Cette thèse, reprise quelques années plus tard par Ivan Illich, dans Némésis médicale (éd. du Seuil) a soulevé beaucoup de polémiques...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour

Accueil - Dossiers - S'abonner - Email - Livres conseillés - Forum - News letter -
Copyright Alternative-Santé L'Impatient © 1998 - 2002