Alternative Santé - L'Impatient, le mensuel de votre santé au quotidien. Se soigner autrement grâce aux ressources des médecines alternatives et naturelles.
Alternative Santé l'Impatient. Etre responsable de sa santé, prévenir la maladie, se soigner par des médecines douces, alternatives et naturelles Antenne des médecines douces, alternatives et naturelles. Le site de Votre Santé. Etre responsable de sa santé. Trouver des réponses pratiques. Prévenir le maladie. Découvrir les ressources des médecines alternatives et naturelles. Acupuncture, Auriculothérapie, Hypno-sophrologie, Hypnose thérapeutique, Massages ayurvediques, Massages chinois, Meditation, Médecine chinoise, Sexologie, Shiatsu, Sophrologie, Stress, Tantra, Homéopathie, Ostéopathie, Chiropractie

 

 

 


 

JUILLET - AOUT 2001

 

Héminégligence

Rééducation
de la perception

 

...

Commander
--------------------
S'abonner
--------------------
Quoi de neuf ?
--------------------
Livres conseillés
--------------------
Nous écrire
--------------------

 

À Lyon, des médecins et chercheurs ont mis au point une méthode
pour rééduquer l'héminégligence. Contre ce trouble qui empêche de percevoir correctement l'espace, ils préconisent de porter des lunettes qui décalent la vision.

 


L'héminégligence, aussi nommée " négligence spatiale unilatérale ", touche entre 25 000 et 30 000 personnes en France, le plus souvent des victimes d'un accident vasculaire cérébral. Déficit de la perception, l'héminégligence résulte habituellement d'une lésion de l'hémisphère droit - qui a un rôle prédominant dans l'appréhension de l'espace. Résultat : les patients perdent la conscience et l'attention de ce qui se situe à leur gauche. Dans les trois mois, près des deux tiers retrouvent la perception. Pour les autres, la négligence peut se manifester plus longtemps et rendre la vie impossible.

L'enfant héminégligent ne recopiera que la partie droite d'un dessin. La femme héminégligente ne se maquillera qu'à gauche et se cognera dans les meubles situés à sa gauche. Ce déficit peut aussi altérer la mémoire du langage. Ainsi, face à une carte de France, certains patients ne citent que les villes situées à l'est de la Loire. Lorsque l'on retourne cette carte, dans le sens nord-sud, ils ne nomment cette fois que des communes de l'ouest, omettant totalement les villes de l'est dont ils viennent pourtant de dresser la liste... " Ce déficit est d'autant plus handicapant que les patients n'ont pas conscience de leur trouble, remarque le Dr Yves Rossetti, chercheur de l'unité Espace et action, de l'Inserm, à Lyon. Le Pr Gilles Rode, médecin en rééducation fonctionnelle à l'hôpital Henry Gabrielle, à Lyon, spécialiste de l'héminégligence, complète : " L'héminégligence est, dans de nombreux cas, associée à une hémiplégie gauche. Elle implique souvent des troubles de posture et constitue un facteur de mauvais pronostic fonctionnel pour les sujets atteints d'hémiplégie gauche. " Cette imbrication d'incapacités, hémiplégie, héminégligence, parfois aussi héminopsie (incapacité de voir une partie de la réalité), se conjuguent pour renforcer le handicap, tout à la fois moteur, sensoriel et intellectuel. Le Pr Rode note : " La rééducation de l'héminégligence est cruciale. "

Un mécanisme encore mal connu

Depuis 1998, des médecins et chercheurs lyonnais ont trouvé une méthode de rééducation au moyen de lunettes spéciales. " Elles sont équipées de verres prismatiques qui dévient le champ visuel de 10 degrés à droite, explique le Dr Yves Rossetti. Quand on les met, il faut trois minutes pour s'adapter au décalage. Dès qu'on les quitte, on retrouve instantanément ses repères visuels. " Chez les personnes héminégligentes, ces lunettes peuvent avoir un effet spectaculaire : lorsqu'elles ôtent les lunettes, beaucoup retrouvent leur gauche perdue… La méthode de rééducation consiste à pratiquer un exercice simple avec les lunettes prismatiques sur le nez : pendant cinq minutes, le patient doit s'exercer à désigner un point devant lui. Au bout de quelques séances, la plupart des personnes recouvrent, à des degrés divers, leur capacité à percevoir, à être attentives et à agir dans leur hémichamp gauche. Pour l'instant, les médecins l'avouent, ils ne savent pas vraiment comment, ni pourquoi, cette méthode fonctionne. Ni précisément combien de temps durent ses effets, ni pour qui et à quel rythme il faut prescrire l'exercice. " Pour l'instant, la rééducation des patients se fait au cas pas cas. Chacun réagit différemment ", note le Pr Rode.

Cette récupération de la perception met vraisemblablement en jeu des mécanismes de plasticité cérébrale, cette capacité qu'a notre cerveau de s'adapter. Les prismes lui imposent une distorsion visuelle, il réagit alors différemment, même sans les lunettes. Mais quelles zones cérébrales ont réellement été mobilisées ? Comment l'espace est-il géré et l'action organisée par notre cerveau ? Comment, précisément, survient l'héminégligence ? Avec quelle efficacité et selon quelles modalités sa rééducation peut-elle intervenir ? Un essai thérapeutique de trois ans avec vingt patients est sur le point de s'engager à Lyon.

Florence Roux


 

 

Abonnement Gratuit à la News Letter
E-Mail :
Nom (optionnel) :
  Inscription

 

 

 

 

 

 

 

Retour

Dossiers - Thèmes - Accueil - S'abonner - Email - Accueil Medecines Douces - Forum - News letter - Moteur de Recherche

Copyright Alternative-Santé L'Impatient © 1998 - 2001