Alternative Santé - L'Impatient, le mensuel de votre santé au quotidien. Se soigner autrement grâce aux ressources des médecines alternatives et naturelles.
Alternative Santé l'Impatient. Etre responsable de sa santé, prévenir la maladie, se soigner par des médecines douces, alternatives et naturelles médecines alternatives, médecines douces, santé, magazine de santé, journal de santé, Association de soutien au journal alternative santé l'impatient, défense des droits des patients et malades, vaccination, médecine non conventionnelle, environnement

 

 

 


 

DECEMBRE 2002

 

Femmes et plantes

Décembre 2002

 

...


Commander ce numéro






 

Remèdes de bonne fame (du latin "Fama": renommée), les plantes ont toujours la faveur des femmes.

 

 

 

L'achillée millefeuille (Achillea millefolium), herbe aux charpentiers, dite aussi herbe de Saint-Jean. À la fois emménagogue (favorisant les règles) et hémostatique (arrêtant les saignements), l'achillée millefeuille s'utilise en cas de saignements, de douleurs au moment des règles, de troubles de la circulation, de spasmes utérins ou digestifs. En cas de grosse fièvre ou de bouffées de chaleur (ménopause), boire une infusion refroidie d'une sommité fleurie pour une tasse d'eau. Les feuilles permettent de fabriquer des emplâtres et des baumes qui soignent les mamelons en cas problèmes lors de l'allaitement. S'utilise aussi en teinture-mère.

L'alchémille (Alchemuilla vulgaris), dite aussi mantelet de Notre- Dame, ou encore pied de lion… Plante phytoprogestative réputée pour sa capacité à soigner les " problèmes féminins ", elle est à utiliser avec modération. Décongestionnante et apaisante, aussi bien au niveau hépatique qu'utérin, elle régularise le cycle et le flux des règles. Elle prévient les fibromes. Facilite aussi l'accouchement. Elle s'utilise en teinture-mère seule ou associée à d'autres plantes.

L'aubépine (Crataegus oxyacantha), dite épine de mai, ou épine blanche, tonicardiaque, hypotenseur, hypnotique léger, est la plante des bouffées de chaleur. Les fleurs calment le système nerveux. Fraîches en décoction, sèches en tisane: 1 sommité fleurie dans une tasse d'eau contre l'angoisse, les bouffées de chaleur et les palpitations. La teinture-mère produit les mêmes effets.

L'alfalfa (Medicago sativa) exerce une activité œstrogénique. Réminéralisante. Ses feuilles donnent une tisane tout à fait consommable. Attention, comme toutes les plantes œstrogéniques, elle est à utiliser avec précaution et modération. À long terme, elle peut se révéler toxique pour le foie.

Le bouleau (Betula alba), excellente plante drainante ; les tisanes obtenues avec ses feuilles sont dépuratives et diurétiques.

Le cassis (Ribes nigrum), plante constituée de flavonoïdes, excellente contre les troubles circulatoires, en infusion et en teinture-mère.

Le cimicifuga (Cimicifuga racemosa). Par ses proriétés œstrogéniques, agit sur les bouffées de chaleur et la sécheresse vaginale. Plante antispasmodique par excellence, c'est aussi un modérateur du système nerveux.

Le cyprès (Cupressus sempervirens) s'utilise pour les troubles de la circulation et le rééquilibrage du système nerveux.

Le framboisier (Rubus idaeus). Ses feuilles sont riches en flavonoïdes. On s'en sert contre les règles douloureuses et trop abondantes. Les tisanes soignent les muqueuses. La décoction de feuilles de framboisier est utile en douche vaginale contre les leucorrhées. La tisane lutte efficacement contre les nausées de la grossesse.

Le gattilier (Vitex agnus-castus), plante phytoprogestative, régulateur hypophysaire, doit être utilisée avec précaution (L'hypophyse produit les hormones du cerveau, les gonadotrophines, qui donnent les ordres aux ovaires.).

Le ginkgo (Ginkgo biloba), connu pour ses vertus circulatoires est la plante des jambes lourdes. À absorber en infusion (10 grammes de feuilles séchées par tasse). Plante antioxydante.

Le ginseng (Panax ginseng), plante régulatrice du système nerveux, aide à gérer le stress. À absorber en décoction de racines.

Le grémil (Lithospermum officinale), diurétique, est un régulateur hypophysaire (L'hypophyse produit les hormones du cerveau, les gonadotrophines, qui donnent les ordres aux ovaires).

Le gui (Viscum album), vasodilatateur, antispasmodique, soulage en cas de règles abondantes, de migraines, de vertiges.

L'hamamélis de Virginie (Hamamelis virginiana), plante des troubles veineux, des congestions utérines, ovariennes et pelviennes et des règles abondantes. À absorber en décoction (une cuillère à dessert de feuilles coupées par tasse). Sert à traiter les bouffées de chaleur, associé en teinture-mère avec le marron d'Inde, et la passiflore.

Le mélilot (Melilotus officinalis)

La mélisse (Melissa officinalis)

L'ortie (Urtica dioïca)

La passiflore (Passiflora incartana et Cærula)

La prêle (Equisetum arvense)

Le petit houx (Ruscus aculeatus)

La réglisse (Glycyrrhiza glabra)

La sauge (Salvia officinalis)

La vigne rouge (Vitis vinifera)

Pour lire la suite de cet article et tous les autres articles de ce mois ..

Martine Laganier

Pour lire la suite de cet article et tous les autres articles de ce mois ..

Abonnement Gratuit à la News Letter
E-Mail :
Nom (optionnel) :
  Inscription

 


 

 

Retour

Dossiers - Thèmes - Accueil - S'abonner - Email - Accueil Medecines Douces - Forum - News letter - Moteur de Recherche

Copyright Alternative-Santé L'Impatient © 1998 - 2003