Médecines Douces

Hypnose et problèmes psychologiques: Milton H. Erickson s’insurge !

Reproduit avec l'autorisation de G. Estabrooks (Ed.), Hypnosis : Current Problems. New York : Harper & Row, 1962, 207-223 et des Editions SATAS pour la traduction française 1.



Hypnose et problèmes psychologiques: Milton H. Erickson s’insurge !

Problèmes psychologiques fondamentaux dans la recherche en hypnose

Dans cet article, Erickson prend nettement position sur ce qu’il considère la meilleure méthodologie et les objectifs à poursuivre pour contribuer à élucider ce phénomène que nous appelons « hypnose ». Son « coup de gueule » est toujours d’actualité.


La recherche en hypnose et l’exposé d’idées à propos de l’hypnose s’apparentent trop souvent aux discussions des sept aveugles à propos de l’éléphant : ils commencent par se disputer avec acrimonie avant de se mettre à faire des recherches ; l’un tient une défense et l’autre la queue, l’un palpe le flanc et l’autre une oreille, un cinquième examine le tronc, etc. Puis, quand chacun a terminé d’examiner de près sa partie de l’éléphant, ils se disputent de plus belle.


Il en est de même avec l’hypnose. Chacun a un point de vue particulier, et c’est forcément un point de vue limité, tout comme le mien d’ailleurs. Je vais donc poser une question cruciale à mes collègues : pourquoi certains affirment-ils que l’hypnose soit, de fait, une question de déformation de la réalité ? Une affirmation aussi directe va bien au-delà de ce que l’on attend de tout scientifique sérieux.


On pourrait tout aussi bien, et peut-être même d’une manière plus juste et plus instructive, dire que l’hypnose est une disposition à utiliser ses propres apprentissages.


Pourquoi devrait-on considérer l’hypnose comme une déformation de la réalité plutôt que comme une sorte de disposition à utiliser des aptitudes normales ? Comme si c’était là un processus anormal, on a dit aussi que « l’hypnose est une altération des perceptions », une sorte d’accusation portée à rencontre de l’hypnose. Mais n’est-ce pas là une partie de nos apprentissages dans la vie, et cela fait-il de l’hypnose une déformation de la réalité ?


On a dit de moi que j’utilisais l’hypnose pour maintenir la « force de l’ego » en hypnose profonde. L’ego, pour ce que j’en sais, est un concept utile et pratique, mais ce n’est rien d’autre. « Ego » est un mot qui permet de mieux communiquer des abstractions utilisées pour conceptualiser.








Source : http://www.hypnose-ericksonienne.org/Hypnose-et-pr...


Rédigé le 01/10/2009 à 15:23 modifié le 03/02/2010


Lu 3419 fois





Nouveau commentaire :

Acupuncture, Médecine Traditionnelle Chinoise | Art-Thérapie | Bio, Produits Bio, Produits Biologiques | Chiropratique, Chiropraxie | EMDR - IMO - HTSMA | Fasciathérapie | Homéopathie | Hypnose - Hypnose Ericksonienne | Maternité - Bébé | Méthode Mézières | Microkinésithérapie | Musicothérapie | Naturopathie | Nutrition | Ostéopathie, Ostéopathes | Phytothérapie - Aromathérapie | Psychothérapies | Réflexologie | Sexualité - Sexologie | Shiatsu | Sophrologie | Thérapies Psycho-Corporelles | Thalassothérapie-Thermalisme | Coaching


Paris















Hypnose Infos
Hypnose à Paris, Ericksonienne, Thérapeutique, Médicale. Cabinets de Praticiens en EMDR, IMO, Thérapie Brève. Formation, Consultations et Avis
Au sujet d'Hypnose
Autour de l'Hypnose: EMDR, Thérapie Brève & Intégrative. De la Formation au Thérapeute. Paris, Marseille, Nancy

Nouveaux Praticiens Inscrits, Hypnose Ericksonienne, Sophrologie, Ostéopathie, Thérapie Brève, Acupuncture, EMDR, Paris, Marseille, Lyon ...
 



Marseille


Liens Utiles Sites Thérapies Complémentaires - Mots clés les plus recherchés en Thérapies Complémentaires - Conditions Générales d'Utilisation