Médecines Douces

Hypnose et soins palliatifs.

EN MOUVEMENT POUR UN MIEUX-ÊTRE. Infirmière dans un établissement hébergeant des personnes âgées dépendantes, les résidents sont habitués à me voir tout au long de ma journée de travail.



Hypnose et soins palliatifs.
Ils me connaissent car je pratique des soins depuis quatre ans dans cette structure, certains savent que je pratique l’hypnose, d’autres non.

J’utilise l’outil hypnotique dans les douleurs, l’anxiété mais aussi en soins palliatifs dans l’établissement. Les soins palliatifs sont des soins actifs dans une approche globale de la personne atteinte d’une maladie grave ou terminale. Leur objectif est de soulager la douleur et d’autres symptômes et de prendre en compte la souffrance psychologique et spirituelle. Dans cette prise en soin on retrouve des symptômes dit « généraux », asthénie, nutrition, cachexie. Il est essentiel de prendre en compte la personne, la maladie, un vécu... De plus, la personne en fin de vie peut éprouver une souffrance psychoaffective avec la peur de souffrir, la peur des modalités du mourir (angoisse de mort avec trois types d’angoisse : la douleur, l’étouffement et mourir seul). L’anxiété, la tristesse peuvent être présentes, cependant il ne faut pas oublier qu’être triste n’est pas forcément être en dépression.

L’incompréhension et l’angoisse de séparation sont des points que l’on retrouve fréquemment. L’empathie est primordiale ainsi qu’une posture d’égalité. En soins palliatifs, nous considérons la personne malade comme un être vivant. Dans les années 1970, le docteur Thérèse Vanier disait : « Les soins palliatifs c’est tout ce qu’il y a à faire quand il n’y a plus rien à faire. » Ainsi les médecines douces ou alternatives peuvent être adoptées, elles sont variées : on retrouve l’acupuncture, l’aromathérapie, la massothérapie, la musicothérapie, la réflexologie, le reiki, le shiatsu et l’hypnose. Quand on pratique l’hypnose dans le thème de la douleur, on peut transformer la perception du message douloureux. En soins palliatifs elle peut aider le patient à choyer ce temps qui précède la mort. L’hypnose aide à apprendre à contrôler l’anxiété, à rendre un soin plus confortable et en fin de vie aussi de retrouver sa « safe place ». Chaque symptôme est traite􀀀 indépendamment. Les pays anglo-saxons utilisent l’approche palliative depuis les années 1980 et l’on note un fort développement depuis dix ans dans les pays occidentaux. Jean Becchio évoque cinq principes d’action thérapeutique : utiliser, s’adapter, créer un changement, mettre du sens et respecter. Jean Becchio explique que dans la relation avec le patient, il faut utiliser exclusivement ce qu’il nous apporte. Il ajoute de plus qu’un souvenir d’apprentissage est souvent utilisé car en fin de vie un moment agréable n’est pas facile à demander.

Je vous propose à présent une lecture de quelques cas cliniques...

CAS DE MADAME P.

Madame P., 84 ans, veuve, a un fils. Elle déambule dans l’établissement avec quelques troubles cognitifs spécifiques. Elle se rend quelquefois en salle de soins, s’assoit face à moi devant mon bureau et me sourit. Nous évoquons des moments agréables de sa vie. Elle aime venir discuter et je remarque que son regard s’illumine en évoquant ces instants délicieux d’existence qu’elle me relate tout en répondant à mes questions sur certains points que j’aime approfondir avec elle afin de mieux connaître et comprendre son histoire de vie. Des mouvements anormaux associés à une hypertonie extrapyramidale des membres inférieurs apparaissent. Mme P. verbalise qu’elle « n’en peut plus ». Nous suspectons une souffrance psychique et physique dont les mouvements involontaires très fréquents sont la conséquence. Son médecin traitant lui prescrit un antiparkinsonien qui ne la calme pas, puis un anxiolytique. Mme P., alitée, laisse percevoir sur son faciès qu’elle est algique. Le médecin traitant lui prescrit un patch d’analgésique opioïde. Nous notons une communication verbale restreinte avec pour seul mot « oui » ou « non », et une communication non verbale où nous pouvons déceler sur son faciès si elle est algique ou non. Elle nous fait part de son angoisse. Le médecin demande à ce qu’un autre anxiolytique soit introduit dans la perfusion. Un jour vient où plus aucun mot ne sort de la bouche de Mme P., son visage figé ne nous donne aucune information sur son état. Trois semaines passent sans un mot, les yeux à trois quarts clos, nous sommes là présents mais impuissants ! Il est temps de passer à l’hypnose. Je décide d’utiliser l’enseignement d’Yves Halfon, et devenir la biographe de la vie de Mme P. Je m’approche de Mme P. et je commence à chuchoter à son oreille une série de truismes, ma voix est posée... « Ma voix est une voix bienveillante et aujourd’hui Eliane je vais être la biographe de votre vie... » Il est important de bien connaître l’histoire de vie de la personne, ce qu’elle aimait, faisait... et comme nous discutons parfois sur des moments de sa vie, je décide de m’inspirer de ces apports dont elle me fait part de temps en temps. « Votre esprit peut retourner au magasin de vélo où votre travail vous procurait du plaisir, vendre, réparer les vélos... (pause). Et vos mains démontaient… remontaient les pièces de la bicyclette... la journée terminée, de retour à la maison, vos yeux observent le jardin avec ses belles couleurs et vous vous retrouvez dans cet endroit, l’arrosoir à la main afin de donner de l’eau aux plants de tomates et autres légumes plantés... tout votre savoir-faire pour cultiver et donner vie à ces plantations et peut-être l’odeur de fleurs tout près enivre vos narines et votre regard se porte sur les différentes nuances de couleurs... » Je parle lentement, Mme P. ne bouge pas, mais je ressens que ses oreilles sont à l’écoute de mes mots, de mes silences, du ton de ma voix... « Un petit cri se fait entendre, celle de votre petit chien, il est là comme à chaque fois remuant la queue en vous suivant à chacun de vos pas... Et vos yeux continuent comme chaque jour d’être émerveillés et ressentir ces petits moments de bonheur quotidien. Et Bruno votre fils fait lui aussi son apparition... Votre cerveau pourra faire revenir à tout moment si vous en avez envie ou besoin tous ces bons moments de votre vie où vous utilisiez votre savoir- faire que ce soit dans le magasin de vélos ou vos occupations à votre domicile entouré des vôtres…» Je cesse de parler et là, à ma plus grande surprise, Mme P. ouvre la bouche et j’entends le son de sa voix, elle me dit un mot, « merci », en arborant très légèrement un très léger sourire. C’est comme si elle me remerciait d’avoir enchanté un moment de sa vie par l’expérience hypnotique qu’elle venait de vivre. Des mots précieux qui permettent un nouvel accès au bien-être, à la paix intérieure.

CAS DE MADAME A.

Madame A., 75 ans, est atteinte d’un cancer du côlon avec métastases hépatiques et pulmonaires. Elle se rend tous les quinze jours à l’hôpital afin de recevoir une cure de chimiothérapie. Au début de la cure elle semble forte psychologiquement, toute-fois un paradoxe se révèle, auprès de certains soignants elle évoque sa force à surmonter ce problème de santé et auprès d’autres que la maladie va l’emporter. De plus, les antécédents médicaux montrent une tendance à la dépression. Le médecin traitant lui prescrit un antidépresseur en plus de son traitement habituel. La cure de chimiothérapie lui provoque des effets secondaires : diarrhées, asthénie, elle n’est pas en aplasie pour le moment. Un soir, je remarque que nos échanges conversationnels la font « partir ailleurs », avec un joli sourire elle revit des bons moments de sa vie. Un autre soir, je me rends chez elle et je lance le sujet si un petit homard lui ferait plaisir.

Elle ne s’alimente presque plus et a perdu 20 kilos. Elle sourit, le regard dans le vide, et se remémore son travail dans l’hôtellerie et relate en souriant : « Oh, je me souviens quand je travaillais chez le traiteur, quand personne ne me voyait, je prenais une petite cuillère et je piochais du caviar dans le bol... » Je ne travaille pas pendant cinq jours, puis en reprenant le travail, je croise la petite-fille de MmeA. qui me dit que sa grand-mère me réclame beaucoup. En arrivant, elle me présente des pots d’oeufs de lompe qu’elle avait demandés à sa petite-fille d’acheter et me dit d’en goûter. Elle semblait ravie de m’en proposer puis se met à déguster avec plaisir ce mets qui lui rappelle son travail d’autrefois. De plus certains soirs, j’observe avec elle les photos sur le mur de sa chambre et là elle me parle le regard dans le vide soit de ses petits-enfants et des anecdotes qu’elle a pu vivre avec eux, ou de son défunt mari qui lui a apporté un immense bonheur. L’hypnose conversationnelle est une forme d’hypnose ne nécessitant pas de transe formelle. Elle consiste à mobiliser l’inconscient du sujet tout en conversant avec lui. Une relation de confiance se crée avec Mme A. Lorsque j’arrive dans sa chambre son regard s’illumine, cette forme d’hypnose semble lui amener un mieux-être. La patiente est décédée dans la nuit, et sept heures avant sa petite-fille et moi-même nous trouvions auprès d’elle assises près de la barrière du lit, elle semblait apaisée et affichait un léger sourire, tranquillement allongée sur le côté à nous regarder et nous parlions toutes les trois de nourriture !

CAS DE MONSIEUR C.


Pour lire la suite...




VALÉRIE ETCHEVERS

Hypnose et soins palliatifs.
Infirmière diplômée d’Etat en 2012, travaille en Ehpad. En 2016, diplôme de fin de cycle de formation à l’hypnose médicale de l’IMHE de Biarritz. En 2017, article sur la diminution de la spasticité dans la sclérose en plaques dans la revue « Hypnose & Thérapies brèves ». En 2018, certificat d’hypnose clinique n° 818 de la CFHTB. Participation au Congrès international d’hypnose à Paris en 2015 et au Congrès d’hypnose clinique à Casablanca en 2018.

Pour commander la Revue Hypnose & Thérapies brèves n°59

N°59 : novembre/décembre 2020/janvier 2021

Cinq scripts créatifs détaillés


- Edito : Julien Betbèze

- L’hypersuggestibilité. Au service de l’hyposuggestibilité. Dominique Megglé

- Script créatif détaillé : 20 minutes pour se libérer du tabac. Hypnose en médecine générale. Françoise Barthès

- Script créatif détaillé : Du trauma à la résilience. Par la thérapie du lien et des mondes relationnels. Stéphane Roy

- Script créatif détaillé : La sphère relationnelle. Travailler la distance en hypnose. Corinne Paillette

- Nicolas de Staël : Peindre et se dépeindre. Franck Salzmann

Espace douleur
- Editorial. Gérard Ostermann

- Script créatif détaillé : Travail en hypnose avec des mineurs immigrés. Stéphanie Delacour

- Script créatif détaillé : Hypnose et handicap. Du traumatisme à la créativité. Christelle Lecellier

Dossier : Les soins palliatifs

- Editorial : Francine Hirszowski

- Les TAC en soins palliatifs. Jean Becchio et Sylvain Pourchet

- Psychomotricité. Bouger… je le veux. Patrick Martin

- Les techniques hypnotiques à l’hôpital de Bourg-en-Bresse. Vianney Perrin

- Infirmière en Ehpad. Valérie Etchevers

Rubriques

- Quiproquo… « Prenez soin de vous, Docteur » Stefano Colombo et dessin de Muhuc

- Les champs du possible : Docteur, je tiens à vous dire que je fais le poireau… Adrian Chaboche

- Culture du monde : Jeux de guérison dans le sud de l’Iran. Sylvie Le Pelletier-Beaufond

- Les grands entretiens : Stephen R. Lankton. Gérard Fitoussi

- Livres en bouche


Rédigé le 24/04/2021 à 15:46 modifié le 24/04/2021

Laurent Gross
Hypnothérapeute, Infirmier anesthésiste. Formateur en Hypnose Médicale au CHTIP, à l'Institut... En savoir plus sur cet auteur

Lu 589 fois





Nouveau commentaire :

Environnement | Santé | Revue Hypnose & Thérapies Brèves


Paris















Hypnose Infos
Hypnose à Paris, Ericksonienne, Thérapeutique, Médicale. Cabinets de Praticiens en EMDR, IMO, Thérapie Brève. Formation, Consultations et Avis
Au sujet d'Hypnose
Autour de l'Hypnose: EMDR, Thérapie Brève & Intégrative. De la Formation au Thérapeute. Paris, Marseille, Nancy

Nouveaux Praticiens Inscrits, Hypnose Ericksonienne, Sophrologie, Ostéopathie, Thérapie Brève, Acupuncture, EMDR, Paris, Marseille, Lyon ...
 



Marseille


Liens Utiles Sites Thérapies Complémentaires - Mots clés les plus recherchés en Thérapies Complémentaires - Conditions Générales d'Utilisation