Médecines Douces



Paris





HONcode









Hypnose en cabinet dentaire: un univers transe-formé

Dr Marie-Hélène SIMONNET GARCIA, Chirurgien-dentiste, orthodontiste près de Nantes et cofondatrice de SOHCLE, Société d’hypnose clinique. Formée en hypnose depuis douze ans et diplômée du DU d’Hypnose médicale de Paris VI.
Revue hypnose & Thérapies Brèves n°51.



Le chirurgien-dentiste écoute avec ses yeux et parle avec ses mains. Il prend soin d’un espace qui permet de s’alimenter, de communiquer, et parfois de respirer.
Et il s’interroge souvent sur sa capacité à rester concentré, des fois plusieurs heures, sur les quelques millimètres carrés à soigner, tout en restant attentif à leur propriétaire. La bouche est un lieu d’émotions, de sensations, de plaisirs, parfois d’inquiétudes ou de douleurs violentes. C’est pourquoi les soins dentaires peuvent être source de craintes, de stress et même de phobie pour certains. Contrairement au chirurgien qui travaille dans les blocs opératoires, le dentiste doit être dans le même temps le chirurgien, l’anesthésiste et celui qui tient la main de son patient. L’anesthésie a certes révolutionné notre pratique, mais encore faut-il qu’elle soit acceptée et suffisante pour faire disparaître la douleur et l’anxiété.

Victor Hugo disait : « Le scepticisme est la carie de l’intelligence. » Mais les chirurgiens-dentistes restent quand même perplexes quant à la possibilité d’ajouter l’hypnose à toutes les contraintes de leur métier. Ils envisagent cet outil comme un effort de plus, alors qu’ils sont déjà largement touchés par l’épuisement professionnel. Du manque de confiance jusqu’à la suspicion, les patients déstabilisent de plus en plus fréquemment les professionnels de santé. Expliquer ne suffit plus. Ils doivent argumenter, prou- ver, voire se justifier lorsqu’ils présentent un plan de traitement. Et l’adulte n’accepte pas pour autant les soins. Devant un refus de soin de l’enfant, le dentiste parlemente aussi ou négocie longuement. Et qu’il renonce ou insiste, il craint là aussi de contrarier le parent. Les dentistes sont d’ailleurs de plus en plus nom- breux à ne plus souhaiter la présence du parent dans leur salle de soins, considérant que la charge est trop lourde. Ou plus simplement, ils refusent de soigner les plus jeunes. Quant aux adultes anxieux, une plage horaire spécifique et plus longue est dans le meilleur des cas prévue. Mais quoi qu’il en soit, le temps passe et c’est l’escalade : négociation, retard, fatigue, stress, perte de rentabilité, parfois perte de confiance du patient, perte de confiance en soi, burn out.

Les praticiens ignorent souvent combien l’hypnose allège l’exercice quotidien, et si tant est que cela pourrait leur rendre service, ils ne voient pas comment l’intégrer à leur pratique dentaire.
Songeant encore aux blocs opératoires, ils se demandent comment il leur serait possible d’intégrer cette technique alors que leur activité est obligatoirement bruyante. Devant les portes des blocs, les médecins anesthésistes placardent volontiers les affiches suivantes : « Silence, hypnose », ou « Attention, le patient ne dort pas ». Les équipes chuchotent parfois, le chirurgien pose précautionneusement ses pinces... Mais pour le dentiste, le bruit du matériel rotatif ou des ultrasons est incontournable. Son univers de travail est naturellement bruyant.

Les praticiens se posent un grand nombre d’autres questions. Combien de temps faut-il pour préparer le patient avant de commencer le soin ? Faudra-t-il une as- sistante en permanence au fauteuil et donc embaucher du personnel ? Dans quelle formation faut-il investir ? Est-il indispensable de former toute l’équipe,le secrétariat ? Quelle charge financière supplémentaire faudra-t-il encore assumer ? Pour quel rendement, quelle efficacité réelle ?




Rédigé le 28/02/2019 à 12:17 modifié le 19/03/2019

Laurence ADJADJ
Hypnothérapeute, Thérapeute en EMDR-IMO et Thérapies Brèves, Psychologue à Marseille, elle est... En savoir plus sur cet auteur

Lu 152 fois





Nouveau commentaire :

Environnement | Santé | Revue Hypnose & Thérapies Brèves


Paris















Petites Annonces
Hypnose Infos
Hypnose à Paris, Ericksonienne, Thérapeutique, Médicale. Cabinets de Praticiens en EMDR, IMO, Thérapie Brève. Formation, Consultations et Avis
Au sujet d'Hypnose
Autour de l'Hypnose: EMDR, Thérapie Brève & Intégrative. De la Formation au Thérapeute. Paris, Marseille, Nancy

 

Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Strasbourg, Montpellier, Bordeaux, Lille, Rennes, Reims, Le Havre, Saint-Etienne, Toulon, Grenoble, Angers, Dijon, Brest, Nîmes, Le Mans, Aix-en-Provence, Clermont-Ferrand, Tours, Limoges, Villeurbanne, Amiens, Metz, Besançon, Perpignan, Orléans, Mulhouse, Caen, Boulogne-Billancourt, Rouen, Nancy, Avignon, Valence, Cannes…


Trouvez un thérapeute dans votre département, Marseille...


01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96

Paris 75001 75002 75003 75004 75005 75006 75007 75008 75009 75010 75011 75012 75013 75014 75015 75016 75017 75018 75019 75020


Acupuncture , Aromathérapie, Art thérapie, Auriculothérapie, Chiropratique, Clarification, Coaching, Decodage Biologique, Drainages Lymphatiques, EMDR-IMO, Enneagramme, Etiopathie, Eutonie, Fasciathérapie, Fleurs de Bach, Gestalt-Thérapie, Homéopathie, Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale, Hypnose Thérapeutique , Kinésiologie, Massage Sensitif, Médecine Traditionnelle Chinoise, Méthode Feldenkrais, Méthode Mézières, Naturopathie, Ostéopathie Ostéopathe , PNL, Phytothérapie, Produits Biologiques, Psychanalyse Psychanalyste, Psychologie Psychologue, Psychothérapie Psychothérapeute, Qi Gong, Rebirth, Reflexologie, Relaxation, Sexologie - Sexothérapie, Shiatsu, Somatothérapie, Sophrologie Sophrologue , Sympathicothérapie, Tai Chi, Yoga




Marseille


Liens Utiles Sites Thérapies Complémentaires - Mots clés les plus recherchés en Thérapies Complémentaires - Conditions Générales d'Utilisation